La mise en fiction des controverses sur le développement durable

Un colloque sur « Les humanités numériques dans l’éducation » se tient jeudi 1er et vendredi 2 septembre 2016 à Paris. Valérie Beaudouin et Olivier Fournout, nos collègues de Télécom ParisTech, y proposent un atelier sur « La mise en fiction des controverses sur le développement durable ».

Depuis de nombreuses années, l’équipe pédagogique du cours d’analyse des controverses de Télécom ParisTech propose aux étudiants de cette école de restituer sous des formes originales les résultats des enquêtes réalisées dans les incertitudes que génèrent la prolifération des sciences et des techniques. Valérie Beaudouin et Olivier Fournout, chercheurs et enseignants à Télécom ParisTech, développent particulièrement ce qu’ils ont appelé « la mise en fiction des controverses », à travers le théâtre, la vidéo et d’autres formes encore ! Ils nous ont fait le récit de leurs passionnantes expériences dans un entretien réalisé au printemps 2016 que vous pouvez retrouver sur ce site : Fictionnaliser une controverse, enseigner autrement.

Avec la passion que nous leur connaissons, Valérie Beaudoin et Olivier Fournout proposent un atelier sur ce thème dans le cadre d’un colloque « edcamp » qui se tient à Paris le jeudi 1er et le vendredi 2 septembre sur « les humanités numériques dans l’éducation » . Ils y présenteront le processus pédagogique qu’ils ont mis au point et discuteront avec les participants de la manière dont ils appliquent et dont ils le font évoluer au gré de leurs expériences. Un moment à ne pas rater !

Le  descriptif de l’atelier est ci-dessous et en ligne sur le site du colloque.

O. Fournout et V/ Baudouin

—-

Au sein de l’Institut Interdisciplinaire de l’Innovation (UMR CNRS) et du département SES de Telecom Paristech, nous développons depuis longtemps des pédagogies qui placent les étudiants en situation de créations collectives de fictions (théâtre, court métrage vidéo, performance poétique…) sur des thématiques de sciences humaines (dynamiques de groupes, management, burn out, relations sur internet…).

Dans le cadre du programme FORCCAST (Investissement d’avenir en formations innovantes) sur l’enseignement des controverses sociétales et scientifiques (en partenariat avec Science Po, Mines Paristech, Université Paris Diderot…), notre axe d’expérimentation à Telecom Paristech consiste à développer la mise en fiction des controverses dans un cours de tronc commun de première année consacré à la sociologie des controverses. Ce chantier engage tous les ans (2013-2019) deux ou trois groupes d’étudiants (sur la vingtaine de groupes au total) qui, au lieu de produire un site internet d’analyse de la controverse, passent par le détour de la fiction pour traiter de la controverse.

Les sujets abordés ont été l’aéroport de Notre-Dame des Landes, la pénalisation des clients de la prostitution, le mariage pour tous, et plusieurs thématiques liées au développement durable (notre civilisation peut-elle s’écrouler ?, comment nourrir 10 milliards d’humains ?, la technologie est-elle la solution ?) qui sont notre priorité actuelle.

L’atelier que nous animerons, nous vous proposons de décrire le processus pédagogique en insistant sur la dimension de DIY à laquelle nous entraînons les étudiants : l’impératif est que les étudiants produisent eux-mêmes des objets artistiques de façon artisanale, en création collective, venant d’eux, reposant sur leur étude de la controverse sociétale ou scientifique. Nous nous concentrerons sur l’objet « film », qui a l’avantage de laisser une trace diffusable sur internet, mais qui présente aussi plusieurs difficultés, liées à la fois à la narration (écriture scénaristique), à l’organisation technique (tournage, montage) et à la réception. Nous discuterons également avec les participants de la « regardabilité » de ces objets audiovisuels co-créés avec les étudiants.

Animé par : Valérie Beaudouin et Olivier Fournout (Télécom ParisTech – I3). Contacts : valerie.beaudouin@telecom-paristech.fr & olivier.fournout@telecom-paristech.fr


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *