La cartographie des controverses, nouvelle dimension de la formation des enseignants du secondaire

L’introduction de la cartographie des controverses au plan académique de formation (PAF) de Créteil, à destination des enseignants du secondaire, représente une étape importante de la diffusion des activités de Forccast au lycée, et l’occasion pour les professeurs de découvrir concrètement de nouvelles manières d’enseigner.

Pour la première fois en décembre 2016 et janvier 2017, Forccast est intervenu dans le cadre du plan académique de Créteil, en partenariat avec trois enseignants du lycée Germaine Tillion du Bourget et du lycée Léon Blum de Créteil. La formation, d’une durée de trois jours, s’articule autour de la rencontre entre théorie et pratique, permise par la collaboration entre les équipes de Forccast et des enseignants du secondaire ayant déjà appliqué avec leurs élèves le travail par la cartographie des controverses.

Une partie du contenu théorique de la formation a été assurée par plusieurs intervenants académiques de haut niveau : citons par exemple Cyril Lemieux, directeur d’études à l’EHESS, dont l’intervention visait à faire le point sur le projet sociologique associé à l’analyse des controverses, ou Dominique Cardon, professeur au Médialab de Sciences Po, qui a exposé aux participants ses travaux sur le fonctionnement des moteurs de recherche, contenus dans un ouvrage publié récemment, À quoi rêvent les algorithmes. Nos vies à l’heure des Big Data. La partie du programme sur la sociologie des controverses a été assurée par Nicolas Benvegnu et Thomas Tari, tous deux membres de l’équipe Forccast.

Dans le même temps, et pour créer une dynamique entre apprentissage théorique et mise en oeuvre pratique, les participants ont été mis en situation d’encadrement d’élèves réalisant une étude de controverse, à des phases essentielles : choix des sujets, point d’avancement intermédiaire, préparation de la restitution. Les enseignants-formateurs issus des lycées du Bourget et de Créteil, Manon Baudouin, Jean-Marcel Guigou et Vincent Casanova,  ont partagé avec leurs pairs leur propre expérience de mise en oeuvre au lycée de cette méthode originellement développée dans l’enseignement supérieur. Ils ont présenté plusieurs formats de déploiement, par exemple dans le cadre des TPE (travaux personnels encadrés) ou de l’EMC (éducation morale et civique).

paf

Vincent Casanova, professeur d’histoire-géographie au lycée Léon Blum de Créteil et coordinateur du Microlycée 93, souligne le fait que les profils des enseignants présents étaient très variés, (professeurs d’histoire-géographie, de SVT, de lettres, de physique-chimie, de maths, ou encore professeurs documentalistes…),  ce qui prouve que la cartographie des controverses suscite l’intérêt et peut être utile à des professeurs de toutes les disciplines. En outre, c’est l’interdisciplinarité qui s’avère être comme le maître-mot de cette formation. En effet, les formateurs ont insisté sur la nécessité, pour analyser de manière complète et pertinente des domaines sujets à controverses, de décloisonner les disciplines, afin de créer des noeuds de rencontre entre elles, et de mêler vraiment, chose assez rare quel que soit le contexte d’enseignement, les sciences dites dures et les sciences sociales.

Enfin, la formation a été l’occasion de donner aux enseignants de nouvelles références et de nouveaux outils pour faire face à des problématiques d’actualités auxquelles ils sont quotidiennement confrontés.

L’intervention du sociologue Dominique Cardon a permis aux enseignants de comprendre plus précisément la manière dont fonctionnent les algorithmes des moteurs de recherche, et ainsi de mieux encadrer les élèves lors de leurs recherches sur internet. L’équipe Forccast a présenté l’outil Hyphe Browser, qui propose une adaptation pédagogique du logiciel Hyphe développé au sein du médialab, permettant de constituer des corpus de pages web, de générer une “sitographie” des pages web consultées dans le cadre d’une étude de controverse, et de situer un site dans son écosystème de liens.

Toute l’équipe Forccast souhaite que cette formation permette le développement de nouveaux enseignements d’analyse des controverses  dans les lycées de l’académie de Créteil !


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *