Apprendre à débattre. Le stage de pré-rentrée sur le campus de Sciences Po à Reims

Forccast a animé le stage de pré-rentrée du campus de Sciences Po à Reims, à la fin du mois d’août 2017. Une simulation originale a en effet été organisée durant cinq jours pour les 340 nouveaux étudiants du programme Europe Amérique du Nord !

 

Au mois de novembre 2016, alors que la Conférence des Parties (COP) sur les changements climatiques battait son plein à Marrakech, une simulation de cette COP22 a été organisée par le programme Forccast pour 120 étudiants du campus de Sciences Po à Reims. Cela a donné une première occasion de collaboration entre ce campus de Sciences Po et Forccast. Compte tenu du bilan positif de cette opération, nouvelles expériences ont alors été planifiées. Ce qui s’est concrétisé par l’organisation d’une nouvelle simulation sur le campus de Sciences Po à Reims, lors du stage de pré-rentrée 2017, du 28 août au 1er septembre 2017.

Depuis plusieurs années, Forccast organise une semaine de débats sur des controverses pour tous les nouveaux étudiants du campus de Paris. Ce module proposé lors de chaque stage de pré-rentrée permet une initiation à la prise de parole en public, puisque les élèves doivent incarner des acteurs pris dans des situations marquées par des incertitudes, tout en abordant des dossiers marqués par des enjeux scientifiques et techniques importants.

L’expérience proposée en 2017 à Reims emprunte une nouvelle voie, en se référant à la fois à la simulation de négociations internationales et aux débats sur des controverses organisés par Forccast sur le campus de Paris : il s’agit en effet d’immerger les étudiants pendant cinq jours au sein de négociations internationales, mais dans un cadre fictif, celui d’un Sommet mondial sur le futur de l’alimentation. Il s’agit d’une expérience complète, qui crée à la fois un cadre au sein duquel les étudiants apprennent à négocier sur des enjeux complexes, mais elle organise également la prise de connaissances sur le fond des dossiers, ainsi qu’une initiation à la prise de parole en public.

La simulation du Sommet mondial sur le futur de l’alimentation a tenu en haleine pendant une semaine les 340 étudiants du programme Europe – Amérique du Nord qui venaient de rejoindre le campus de Sciences Po. Un excellente coordination avec les équipes locales a été nécessaire pour organiser une expérience impliquant un si grand nombre de participants. Forccast a mobilisé une équipe de douze enseignants. Cette équipe a été recrutée et coordonnée par Henri Landes, alors chargé de mission du programme sur l’apprentissage par les simulations.

En plus des négociations en session plénière et en ateliers de travail sur une multitude de thèmes (de la préservation des océans à des modes durables de distribution d’alimentation, des modes durables d’élevage du bétail à la sécurité alimentaire), les étudiants ont participé à des événements médiatiques (débat CNN) ou humoristiques (le « Daily Show » de Trevor Noah) qui ont rythmé la vie du campus tout au long de la dernière semaine du mois d’août. Ils ont pu se lancer sur le thème du Sommet après avoir assisté à une conférence inaugurale proposée par plusieurs experts du domaine, dont les positions ont permis de faire ressortir les controverses que les participants ont par la suite explorées.

Des ateliers d’initiation à la prise de parole en public ont également été proposés par l’équipe enseignante, formée au début de l’été par Stanislas Roquette, comédien et metteur en scène, qui intervient régulièrement à Sciences Po dans le cadre des activités de Forccast.

Pour garder trace de cette expérience, Forccast a fait appel aux services d’une équipe de tournage qui a pu suivre l’expérience pendant toute sa durée, y compris pendant les moments de négociations informelles. Une première vidéo de présentation est déjà disponible. Un court documentaire d’une quinzaine de minutes sera présenté dans une publication ultérieure, afin de mettre en évidence la richesse des échanges et la profondeur des apprentissages.

Gageons que cette simulation et les témoignages recueillis dans le documentaire qui la retrace permettront de poursuivre les collaborations de ce type avec le campus de Sciences Po à Reims et donneront envie à de nouveaux partenaires de se lancer dans l’expérience !


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *