Les élèves du Microlycée 93, de Sciences Po à l’Hôtel de Ville !

Le vendredi 25 janvier 2019, les élèves de la classe de Première du Microlycée 93 ont été accueillis à l’Hôtel de Ville de Paris pour un après-midi d’échanges sur quelques-unes des controverses au coeur de l’actualité parisienne. Ils ont ensuite pu visiter ce lieu prestigieux.

Depuis plusieurs années, le programme pédagogique développé par Forccast est déployé dans un nombre de plus en plus important d’établissements de l’enseignement secondaire. Ainsi, des professeurs de plusieurs lycées et leurs élèves ont déjà bénéficié de formations pour expérimenter une nouvelle manière d’enseigner et d’apprendre. Dans ce cadre, la cartographie de controverses est inscrite par exemple dans le Plan académique de formation (PAF) de Créteil ou de Paris et est devenue un projet important pour l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger (AEFE).

Parmi ces partenaires, le Microlycée 93 occupe une place particulière car il participe à Forccast depuis le lancement du programme. Cette année encore, professeurs et élèves de la classe de Première du Microlycée 93 (structure de retour à l’école pour élèves anciennement décrocheurs, rattachée au lycée Germaine Tillion du Bourget) ont travaillé en lien avec l’équipe Forccast pour la réalisation d’étude de controverses dans le cadre de la préparation aux Travaux Personnels Encadrés (TPE). Nicolas Benvegnu, directeur de Forccast, s’est rendu au Microlycée pour intervenir auprès des élèves au cours d’une séance de discussions sur le choix de leurs sujets. Cette étape permet ainsi de rappeler ce qu’on peut considérer comme une controverse et porte également sur la manière dont on peut mener l’enquête sur la controverse choisie.

Puis, sur le modèle des années précédentes (en 2015 à Sciences Po, à Mines ParisTech en 2016 – voir le portrait d’élève et le portrait d’enseignant réalisé cette année là), les élèves accompagnés sont venus à Sciences Po dans le cadre d’un stage “hors les murs” les jeudi 20 et vendredi 21 décembre 2018.

Au cours du stage, les élèves ont été formés aux méthodes d’enquête en sciences sociales. Ils ont notamment appris à réaliser un entretien semi-directif : ils ont commencé par élaborer collectivement un questionnaire, et s’en sont ensuite servis pour conduire un entretien avec un invité qui doit composer avec des controverses dans le cadre de son activité professionnelle. Cette année, c’est Serge Orru, ancien directeur général de WWF France et aujourd’hui conseiller sur les questions d’environnement auprès de la maire de Paris, Anne Hidalgo, qui avait accepté de venir rencontrer les élèves du Microlycée à Sciences Po. Après plus de deux heures de discussions passionnées, Serge Orru avait lancé une invitation à venir visiter l’Hôtel de Ville.

Les élèves de Première du Microlycée 93 entourent Serge Orru, Sciences Po, décembre 2018

Le rendez-vous fut donc fixé au vendredi 25 janvier 2019. Toute la classe, deux professeurs du lycée et Nicolas Benvegnu, ont été chaleureusement accueillis par Serge Orru, désireux de faire découvrir la mairie de Paris. Le conseiller et les élèves se sont dans un premier temps réunis dans une salle de conférence pour un temps d’échanges. Un groupe de trois lycéens a pu ainsi réaliser un entretien pour l’enquête qu’ils mènent dans le cadre de leur TPE (Travaux Personnels Encadrés) sur le thème de l’interdiction du moteur thermique à Paris. Ils ont ainsi pu recueillir de précieuses informations.

Les élèves du groupe de travail sur l’interdiction des moteurs thermiques à Paris posent leurs questions à Serge Orru

Une discussion plus générale sur la vie politique parisienne s’est ensuite ouverte à partir des questions et réflexions des élèves sur les liens entre Paris et Grand Paris.

C’est intéressant de venir discuter avec une personne politique dans le contexte de ses fonctions. On apprend des choses auxquelles on ne s’attendait pas, ça nous ouvre des pistes de réflexion, et c’est bien pour la culture générale”, a rapporté un des élèves.

Cette première heure dans les murs de l’Hôtel de Ville a été conclue par les mots de Serge Orru qui a rappelé aux lycéens combien l’altruisme, la solidarité, le respect, le civisme et la différence devaient se cultiver quotidiennement pour construire et préserver la force d’une ville et plus généralement d’un espace de vie commun.

Le conseiller a ensuite invité les élèves à le suivre à travers les longs couloirs et décors spectaculaires de l’Hôtel de Ville pour une visite de quelques salles remarquables. De la Salle du Conseil à la bibliothèque, en passant par la Salle Tignous et la Salle des Fêtes, les lycéens ont découvert les lieux émerveillés.

Les lycéens découvrent les dessins de Tignous dans la salle qui porte son nom

C’est impressionnant de venir ici. On ne s’en rend pas forcément compte à la télé, à la radio, dans les journaux. Quand on discute avec des personnes politiques, on réalise qu’elles mènent un combat dur. C’est une arène. Il faut avoir une certaine prestance, de l’éloquence. Et les épaules sacrément solides !”, a confié un élève après avoir aperçu la maire de Paris Anne Hidalgo, sur la scène d’une Salle des Fêtes remplie.

Serge Orru et quelques élèves en chemin vers la Salle des Fêtes
Dans les gradins de la Salle du Conseil

Le tour s’est achevé par la visite du bureau de Serge Orru, où trône une photo de la classe du Microlycée 93 prise à l’issue de la rencontre organisée à Sciences Po en décembre 2018.

L’équipe Forccast remercie chaleureusement Serge Orru d’avoir accepté de rencontrer les lycéens, d’avoir passé du temps avec eux pour discuter, et de les avoir reçus à l’Hôtel de Ville. Les élèves ont à leur tour promis d’inviter M. Orru au Microlycée pour fêter en temps voulu les résultats obtenus pour le baccalauréat !



Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.