Axe 1 : Explorer

Axe 1 : Explorer

English

Les déséquilibres économiques, les crises écologiques et tous les grands enjeux contemporains se présentent comme des nœuds de politique et science, de morale et de technique impossibles à démêler. Dans ce contexte d’hybridation croissante, la participation à la vie publique devient de plus en plus problématique.
L’axe 1, placé sous la responsabilité de Tommaso Venturini, porte sur l’exploration des connaissances en débat sur le web et a pour objectif de sensibiliser le public à l’évolution des contextes professionnels et civiques. Pour pouvoir se repérer dans cet univers incertain, les futurs citoyens ont besoin d’outils pour explorer et visualiser la complexité des débats publics. Le but de la cartographie des controverses est de contribuer au développement de ces outils par l’utilisation créative des technologies numériques.
Ces outils d’exploration et représentation de ces discours (analyse de réseaux, text mining, infovis) existent déjà pour les chercheurs en partie, mais leur utilisation pédagogique reste limitée et nécessite un travail d’intégration et de standardisation des chaînes de traitement de ces données.

Trois établissements du consortium expérimentent actuellement la pédagogie des controverses, où les objets d’études privilégiés touchent aux questions scientifiques, technologiques, numériques et environnementales. A l’international, ce ne sont pas moins de 19 établissements qui mènent des expérimentations similaires.

Objectifs pédagogiques

Les objectifs de l’axe 1 sont les suivants :

  • Comprendre comment se construisent les connaissances scientifiques et comment elles s’actualisent dans des discours (littérature scientifique, débat politique, etc) et des objets disputes à la fois par le public, les scientifiques et les décideurs;
  • Utiliser des méthodes numériques d’exploration des arguments, connaissances et opinions disponibles.

Il convient donc d’apprendre aux étudiants à :

  • S’orienter dans l’univers complexe des controverses,
  • Ouvrir la boîte noire des sciences et des techniques en évitant à la fois le positivisme naïf et le relativisme cynique,
  • Trouver le bon équilibre entre le respect de la complexité et la lisibilité.