Dernière ligne droite pour les controverses 2015 au Microlycée 93

Les élèves du Microlycée 93 présentent le 19 mars 2015 les travaux personnels encadrés (TPE) dans le cadre desquels ils ont réalisé leurs études de controverses. L’épreuve compte pour le baccalauréat. Une journée de préparation et de répétition a eu lieu le jeudi 12 mars. Visite au Microlycée du Bourget.

Jeudi 12 mars. Tout a l’air d’une journée ordinaire au Microlycée 93, situé au cœur du lycée du Bourget. Il s’agit pourtant d’une journée importante puisqu’elle est intégralement consacrée aux derniers préparatifs de la première épreuve du baccalauréat pour les élèves de première L et ES, qui a lieu une semaine plus tard. L’épreuve en question est celle des travaux personnels encadrés (TPE), dans le cadre desquels les élèves réalisent des études de controverse. Le Microlycée s’implique dans l’apprentissage par l’analyse des controverses pour la troisième année consécutive.

 

Salle oraux TPE

Une grande diversité de sujets, en fonction des intérêts de chacun

La soutenance des TPE arrive au bout de plusieurs semaines d’effort pendant lesquelles les élèves répartis en petits groupes de deux ou trois unités ont été formés à différentes techniques d’enquête et de recherche pour se pencher sur une variété de sujets controversés.

Au Micro-Lycée comme dans tous les autres établissements dans lesquels le cours de description des controverses est dispensé, une large palette de thématiques est abordée. Parmi le cru 2015, on peut par exemple citer des études sur l’exploitation du gaz de schiste en France ou la procréation médicalement assistée, mais aussi les effets du redoublement ou la question de la liberté de l’information dans l’affaire Wikileaks. Mais localement, le cours présente la spécificité de tester plusieurs formats de restitution, parfois même en les combinant : en plus des sites web, les élèves peuvent proposer des vidéos, comme c’est par exemple le cas du groupe qui a travaillé sur l’euthanasie, un magazine, comme l’a fait le groupe qui a travaillé sur les dangers des pilules contraceptives de troisième et quatrième génération, ou encore un fichier audio qui donne accès une vraie-fausse émission radiophonique de quarante cinq minutes pour l’équipe qui a traité la délicate question “peut-on parler de musique noire ?”

 

Une épreuve du baccalauréat longuement préparée par les élèves

La journée du 12 mars arrive alors que les enquêtes sont closes. Elle sert à préparer la soutenance orale à laquelle les élèves vont devoir se livrer. Ces derniers s’affairent par groupe à rassembler les principaux éléments de l’enquête et à en proposer une mise en scène qui permet de mettre à l’épreuve les acquis de l’initiation à la prise de parole en public qui leur a été proposée lors de leur semaine à Sciences Po en décembre 2014.

Pendant ce temps, une partie de l’équipe d’enseignants du Microlycée se mobilise inlassablement pour que les absents viennent participer à cette journée, dans l’optique de l’épreuve du bac. D’autres font répéter les élèves dans les conditions de l’épreuve, en mimant le jury devant lequel les élèves devront se présenter dans quelques jours : cinq minutes de passage par élève, cinq minutes de questions/réponses et un temps important pour caler la présentation finale et insister sur les points saillants du dossier. Certains groupes présentent dores et déjà des travaux très satisfaisants, qui s’appuient sur des enquêtes fouillées, comme celui qui s’est penché sur les controverses suscitées par l’ouverture d’une salle de consommation à moindre risque dans Paris.

Outre l’intérêt de ces travaux et les enseignements de l’investissement de l’équipe pédagogique du Microlycée pour faire fonctionner cette variante du cours de controverse au lycée, la journée a également donné l’occasion de développer une grille d’évaluation adaptée aux productions lycéennes, qui porte aussi bien sur le fond des études réalisées que sur la prestation orale des étudiants devant le jury.

Tous les partenaires du projet Forccast s’unissent pour souhaiter bonne chance aux élèves du Microlycée pour la soutenance des intéressants TPE qu’ils ont réalisés !


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *