Représenter les controverses. Une formation avec les tuteurs de l’école des Mines

IMG_2291Le 9 mars 2016, l’équipe Forccast a proposé une journée de formation sur la représentation des controverses pour les enseignants du cours de “Description des controverses” de l’école des Mines de Paris. Il s’agissait en quelque sorte d’un retour aux sources, puisque c’est là que Bruno Latour a créé ce cours il y a plus de 20 ans.

L’école des Mines enseigne chaque année l’exploration des controverses à l’ensemble des étudiants de première année du cycle ingénieur civil de l’Ecole des Mines, ainsi qu’à des élèves de la licence pluridisciplinaire PSL (Paris Sciences et Lettres), dans le cours de “Description des controverses” à présent coordonné par Madeleine Akrich. Au total, plus d’une centaine d’éIMG_2297tudiants bénéficie chaque année de cet enseignement qui a pour but de les familiariser avec l’univers incertain de la production des connaissances scientifiques à travers une enquête thématique réalisée par groupes de cinq à six étudiants.

Madeleine Akrich et l’équipe d’enseignants du cours de l’Ecole des Mines ont engagé cette année une démarche visant à améliorer les visualisations produites par les étudiants pour restituer les résultats de leurs enquêtes. Pour cela, l’équipe Forccast a proposé une journée de formation à destination des formateurs impliqués aux Mines. Au total, une douzaine de tuteurs ont participé le 9 mars dernier au programme concocté par Bruno Latour, Nicolas Benvegnu, Audrey Lohard, Donato Ricci et Davy Braun.

Après une intervention introductive de Bruno Latour sur la production des preuves et des inscriptions dans l’activité scientifique, les tuteurs ont travaillé par petits groupes de quatre sur des jeux de données tirées d’enquêtes réalisées par les étudiants au cours des années précédentes. Ces travaux en atelier ont porté sur les sujets du Big Data, de la maladie de la brucellose du bouquetin ainsi que des péages urbains. Chaque groupe avait pour mission de produire des visualisations à partir de données, afin de rendre plus lisibles et plus convaincants les résultats des enquêtes. Tout le long de la journée, les tuteurs ont été aiguillés par les différentes interventions de l’équipe Forccast.

IMG_2294La deuxième partie de la journée a été marquée par la restitution des travaux en groupe et d’une discussion collective. Enfin, l’équipe Forccast a présenté une formalisation pédagogique des activités réalisées au cours de la journée, afin que les tuteurs puissent reproduire ces processus avec leurs groupes d’étudiants.

La démarche enseignée lors de cette journée de formation est en cours d’application : les soutenances des travaux des étudiants et la présentation de leurs sites web de restitution le 10 juin prochain permettront de mettre en évidence les premiers effets de cette intervention.
Forccast porte une attention toute particulière aux formations à destination de formateurs. Ainsi, cette journée enrichissante représente un élément précieux dans la mesure où elle a notamment permis de distinguer visualisation et scénarisation, et de documenter les deux notions dans le processus d’apprentissage. Il s’agit d’un aspect important de la cartographie des controverses, jusque là peu abordé dans le cadre du programme.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *